SUR LES PAS DES SAINTS A LA SAUVE MAJEURE

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Se mettre en marche derrière Saint Gérard de Corbie, fondateur de l'abbaye de la Sauve Majeure, le temps d'une journée.

Le temps d'une journée évoquer la figure de Saint Gérard de Corbie :

"Né à Corbie en Picardie vers 1025, il devint moine dans l'abbaye de cette ville puis fut élu abbé de Saint-Vincent de Laon. Les difficultés qu'il rencontra dans le gouvernement de ce monastère le portèrent à le quitter. Il effectua divers pèlerinages Désormais il est sans cesse sur les routes avec deux autres religieux. Ils n'arrêtent jamais leurs voyages jusqu'au jour où ils croisent à Poitiers le duc d'Aquitaine qui leur offre une immense forêt entre Dordogne et Garonne. Ils décident d'arrêter leur vie de pèlerins et s'établissent en fondant le monastère de la Grande-Sauve (en latin : Magna Silva - grande forêt) en 1079, où ils mènent une vie religieuse exemplaire et paisible. De cette abbaye, naîtra une importante congrégation bénédictine et lors du premier chapitre général (28 octobre 1094) il y avait déjà dix monastères groupés autour de celui de la Sauve. Dans l'Entre-Deux-Mers même, Gérard et ses compagnons accomplirent une œuvre considérable, construisant une des plus grandes et des plus belles abbayes du Sud-Ouest. II mourut le 5 avril 1095. II fut canonisé par le pape Célestin III le 27 avril 1197 : ce fut une des premières canonisations de l'histoire accomplie suivant la procédure établie par la cour romaine. Jusque-là on s'en tenait à la voix populaire. Les reliques de saint Gérard sont aujourd'hui conservées dans l'église paroissiale de La Sauve-Majeure." (Nominis)

Rendez vous à 10h30 à l'église Saint Pierre de la Sauve, pour une messe célébrée à 11h00.
Bénédiction des pèlerins.

marche (8 km faciles) avec pique nique, partages, prières autour de la Sauve Majeure.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+